A la rencontre de la peinture de M. Gnaedig

De Wikithionville
Aller à : navigation, rechercher
PlumeGNAEDIG.jpg


"Je m'appelle Lia. En Arménie, j’ai commencé mes études dans une école de Beaux-Arts.

Avec ma maman, Maria et d’autres personnes du Centre « Le Lierre », je suis allée à l’Espace In Vitro pour rencontrer un artiste, Monsieur Gnaedig, qui exposait ses tableaux.

Il s’agissait beaucoup de tableaux abstraits. J’ai regardé tous les tableaux mais j’ai préféré celui avec la plume parce qu’il est très joli. Je trouve que la plume est très bien dessinée, elle semble réelle.

Ce que j’ai trouvé intéressant c’est le contraste entre le fond de la toile qui est noir et la plume qui est rose. Quand j’ai vu le fond noir du tableau j’ai entendu une mélodie calme sur laquelle la plume dansait.

Cette danse a apaisé mon âme, je me suis sentie tranquille. C’est un sentiment que j’aime ressentir face à une œuvre. J’étais contente d’avoir pu découvrir et écouter un artiste ici en France".













IMG 9140 - Copie.JPG GnaedigRoza.jpg GnaedigRoza2.jpg



"Je m'appelle Roza. J'ai choisi deux tableaux.

J'aime la signification du tableau intitulé les cinq sens de la vie : l'eau, la terre, le feu, l'air et la lumière. Ils sont tous ensemble, et dépendent tous les uns des autres. Si l'un manque, la vie n'est pas complète. Il y a une petite rose qui pousse, c'est la vie qui vient de la terre, le début, le commencement. Le tableau est très joli, les couleurs sont harmonieuses. Il est magnifique. C'est un tableau qui ne vieillira pas. Il sera toujours vrai, c'est toujours nouveau. Je crois qu'il peut attirer l'attention de tout le monde. Si je pouvais, j'aimerai l'avoir chez moi. C'est une belle oeuvre.

Le deuxième tableau est très intéressant. C'est un seul tableau, mais dedans il y a plusieurs petits tableaux. Quand tu cherches, tu peux trouver de nouveaux petits tableaux, et tu peux chercher éternellement. Les couleurs sont différentes mais elles sont harmonieuses et vont bien ensemble. Chacun peut voir comme ce qu'il comprend. C'est visuel. Tu peux voir trois images ou cent images, cela dépend de la personne qui regarde. On pourrait le regarder une heure, deux heures, trois heures, ce n'est pas fatigant de le regarder. Il y a des tableaux, tu peux les voir une fois et c'est bon, devant celui-là, tu peux rester, ce n'est jamais terminé. Chaque petite image apporte un nouveau sens."







IMG 9147 - Copie.JPG


"J'ai bien aimé ces tableaux car ils représentent la fête pour moi. On peut voir des feux d'artifices. Avec mon mari, à chaque 14 juillet, nous allons au bord de la Moselle avec nos petites-filles pour voir le spectacle. Ce que j'aime c'est le mélange des couleurs, la poussière d'étoiles qui illumine le ciel noir, ainsi que la musique. A chaque fois, c'est comme si je retournais en enfance" Raimonda


























Retour à la page projet : Femmes au pluriel : un autre regard sur le territoire (2012-2013)


Cette action est cofinancée par le Fonds européen d’intégration FEI.png