Atelier Vidéo Santé 2018 : Garder l'esprit jeune

De Wikithionville
Aller à : navigation, rechercher

Notre atelier de création vidéo a repris cette année fin avril. Nous revenons comme l'année précédante sur la question du vieillissement. Et, cette année, on s'interroge sur le fait de garder l'esprit jeune ou pas. Comment cela se passe ?

Geneviève et Anissa.jpgSavéria ordinateur1.jpg

On ne change pas de méthode, d'abord on se documente avec une petite sélection de livre que l'on a eu plaisir à lire et même il y a eu de belles découvertes, comme l'œuvre d'Edgard Morin, penseur, philosophe, mondialement connu pour "La méthode" une réflexion menée sur 20 ans.


Penser Global E.Morin 2016.png

On s'est interessé, nous, au livre intitulé "Penser global, l'homme et son univers" écrit en 2016 alors qu'il avait 94 ans. C'est dire si GARDER L'ESPRIT JEUNE s'applique avec pertinence pour lui. Ce n'est pas une lecture facile, pourtant il y a beaucoup de passage qui font écho en nous. On a discuté, avant d'aller à la rencontre de personnes âgées dans un EHPAD à Basse Ham.


Ce n’est pas la passion qui est délirante, c’est l’absence du jeu et du contrôle entre la raison et la passion. Donc en ce qui concerne l’activité humaine, le meilleur pour nous serait d’obéir à la maxime suivante : « Pas de raison sans passion, d’amitié, d’amour. Pas de passion sans raison. La vie doit être une navigation difficile et périlleuse dans cette dialectique. » d’après Egar Morin dans Penser global (p.26)

Et p.27 de son ouvrage, il précise « Dans mon livre L’homme et la Mort, j’ai examiné les croyances premières pour l’humanité : parmi ses croyances, il y a celle d’un spectre, qu’un double immatériel nous survit ; puis, dans les civilisations anciennes, comme celle de la Grèce antique, ce spectre va vivre dans des enfers, qui sont le royaume des morts. Achille, mort, vit dans les enfers, mais c’est une vie assez pauvre, diminuée puisque, quand Ulysse vient le visiter, il lui dit : « Mieux vaut être un pauvre cordonnier sur la terre que le grand Achille dans les enfers. »

Nous devons sans cesse luter pour ne pas croire aux illusions qui vont nous prendre la solidité d’une croyance mythologique. Nous sommes dans ce monde global confrontés aux difficultés de la pensée globale, qui sont les mêmes que les difficultés de la pensée complexe.

Nous vivons le commencement d’un commencement.

J’ai choisi ces quelques passages du livre « Penser global » d’Edgar Morin âgé de quatre-vingt seize ans et qui nous entraîne dans une réflexion sur comment doit-on voir l’avenir. En effet, à quatre-vingt seize ans, ce philosophe nous entraîne à voir l’avenir différemment par rapport à ce qui se passe dans le monde. Il nous dit qu’il faut avancer avec le nouveau monde et ne pas revenir en arrière. « Pour moi, le commencement du commencement » (p.128), c’est se diriger vers une nouvelle façon de vivre.


Cette personne, malgré son grand âge, reste concentré sur l’avenir. C’est une belle preuve d’un esprit jeune à mon sens.

Dans mon livre L’homme et la Mort, j’ai examiné les croyances premières pour l’humanité : parmi ses croyances, il y a celle d’un spectre, qu’un double immatériel nous survit ; puis, dans les civilisations anciennes, comme celle de la Grèce antique, ce spectre va vivre dans des enfers, qui sont le royaume des morts. Achille, mort, vit dans les enfers, mais c’est une vie assez pauvre, diminuée puisque, quand Ulysse vient le visiter, il lui dit : « Mieux vaut être un pauvre cordonnier sur la terre que le grand Achille dans les enfers.

Edgar MORIN (Penseur philosophe français).



Situé dans la ville de Basse Ham, l'établissement de EHPAD Sainte Elisabeth est un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) privé à but non lucratif qui a une capacité totale d'accueil de 63 places. Cet EHPAD dispose d'une unité Alzheimer.

Voir le site : ehpad-sainte-elisabeth-basse-ham

2° citation

Edgar MORIN (Penseur philosophe français).


Savéria article RM.jpg


Pour Savéria c'est Robert Marchand, l'homme qui a battu un record du monde à 105 ans, qui incarne l'esprit jeune au-delà de l'âge …

Robert Marchand (au centre) en février 2012, accompagné de Magali Humbert-Faure à gauche.

Robert Marchand, 106 ans, record du monde. Heureux pour lui et l‘humanité. En le voyant, on se dit qu‘il y a de l’espoir, que l’on est pas foutu à 60 ans, ni à 80 ans. En suivant quelques principes de base, on peut encore avoir des capacités intéressantes. Robert lit beaucoup presque toute la journée. A travers la lecture, il entretient son cerveau, sa mémoire, son analyse des choses. C’est ce qui est très remarquable chez lui, encore plus que les capacités physiques. Parcourant 22,547 km en soixante minutes, c‘est à cette occasion qu’une catégorie des plus de 105 ans à été créée spécialement pour lui. Cinq ans que Robert Marchand épate la planète entière sur son vélo. Il fait part de son envie d’établir un nouveau record. Si, il arrive à être aussi vivant, c’est parce qu’il a toujours des projets. Robert Marchand lance un défi à Arnold Schwarzenegger. Cinq ans plus tard, le nom de Robert Marchand est synonyme de performance de dépassement de soi. Son secret ? Cet ancien pompier de Paris s’impose une discipline de fer. Chaque jour, il s’entraîne chez lui à son domicile en Seine et Marne. Une routine que le retraité n’a pas abandonné trois mois après avoir décroché son titre de champion du monde. « Il va bien ». Chaque matin, il fait du home traîner.

Pour moi c'est un personnage qui est un modèle, car à cet âge là beaucoup c'est une performance incroyable. Ce qui me plaît particulièrement, c'est au-delà de sa forme physique, c'est son état d'esprit, son envie d'aller de l'avant, de repousser les limites.

Savéria

voir article wikipedia



Un peu comme … Arthur Rimbaud(1854-1891), le poête éternellement jeune, l'homme aux semelles de vent.