Cancer-Espoir et son théâtre

De Wikithionville
Aller à : navigation, rechercher
Cancer-Espoir et son théâtre.jpg
Retrouvez le magazine-mère CANCER-ESPOIR ET SES CANARDS en cliquant [ici] !
Retrouvez le 1er bébé de Cancer-Espoir en cliquant [ici] !
Retrouvez le 2ème bébé de Cancer-Espoir en cliquant [ici] !
Retrouvez le 3ème bébé de Cancer-Espoir en cliquant [ici] !
Trouvez CANCER-ESPOIR ET SES BD en cliquant [ici]
Trouver notre magazine de santé ALLÔ DOCTEUR en cliquantALLÔ DOCTEUR ici, sur le site d'Intercom-Santé 57 ici
.

POUR LA SUITE DES DOCUMENTS PARAISSANT SUR CETTE PAGE, VOYEZ A PRESENT SUR LE PROPRE SITE DE NOTRE ASSOCIATION : [ici]

ENVIRONNEMENT LOCAL ET PETITION : [[1]]


Consulter notre site :
WWW.CANCER-ESPOIR-PLUS ici

Sommaire

Magazine rédigé et illustré par Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir


/!\ A C T U A L I T E

3 octobre 2015:Alice au pays de la cigarette...Notre première répétition...

7 août 2015:Les Barbies - Un petit bout de répétition...

26 juin 2015:Vidéo de la représentation de la Fée Cigarette aux Erables à YUTZ - 1è, 2è et 3è partie

24 juin 2015:Sketsch extrait de la Fée Cigarette(joué en finale de l'AG 2015) : "Mr Légume exige d'être soigné !"

23 juin 2015:Nos Barbies dans le RL, à propos "des Erables"...

2 juin 2015 :Charte de bonnes pratiques de notre troupe

20 mai 2015 :Carte d'identité des actrices-créatrices de la troupe des Barbies Turiques et Rac, suite et fin

13 mai 2015 :Carte d'identité des actrices-créatrices de la troupe des Barbies Turique et Rac (début de la présentation)

12 mai 2015 :En-tête de l'Association Cancer-Espoir

12 mai 2015 :Notre atelier théâtre, son histoire, jusqu'au début mai 2015...

NB

En-tête 2 sex.jpg


NB
Notre atelier théâtre

Canard icone.jpg

NOTRE ATELIER-THEÂTRE ET SA TROUPE LES BARBIES-TURIQUE-ET-RAC

En introduction,nous vous présenterons "les fofolles" constituant une partie de notre petite troupe. Nous sommes actuellement à 4 "titulaires", et 1 remplaçante.Plus 1 aspirante.

Les "titulaires" sont:

Nicole Lohezic (Jujulé), la chanteuse + l'huissier

Yvette Wahl-Cassel (Joséphine), 5 personnages

Ariane Brockers (Enaïra), 6 personnages

Simone Schlitter (Mathilda) 2 personnages

La remplaçante :

Marie Scroccaro (Maria): personnages variés, en fonction de...

Aujourd'hui, nous vous présentons donc une série de clips vidéo filmés le 18 octobre 2014 derrière le stand de Cancer-Espoir. Ceci au Forum des Associations, Place de la Liberté, à Thionville, le 18 octobre 2014.

Nous nous sommes passablement défoulées à chanter un peu...n'importe quoi (si pas "n'importe comment"). De toute façon, la sono de ce forum est toujours superproductrice de décibels si anarchiques que toutes celles et ceux qui chantent faux peuvent s'en donner à cœur joie sans aucun risque, tout sera brassé et explosé dans un immense et joyeux brouhaha ! Nous avons bien essayé de nous présenter à la caméra...on voit "bien", mais on entend...trop !!...

(Sur les vidéos : à gauche Joséphine, au centre Mathilda, à droite Maria.

Enaïra et Jujulé hélas absentes !


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir




Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir




Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir


Au forum des Associations, la troupe des Barbies Turique et Rac à l'œuvre...


La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au forum des Associations 2014...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer-Espoir



La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au forum des Associations 2014...


La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au forum des Associations 2014 ...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer-Espoir


La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au forum des Associations 2014 ...


La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au forum des Associations 2014 ...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer-Espoir


La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au forum des Associations 2014 ...


La troupe des Barbies Turique et Rac se fait connaître au Forum des Associations 2014...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer-Espoir





NB
Naissance et adolescence des Barbies Turique et Rac




<center>
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier avec des dimensions supérieures à 12,5 MP
</center>


Et à présent, oyez, braves gens...

ETE 2012 : Dans le cadre de notre association Cancer-Espoir, nous avons créé un atelier-théâtre afin d'y travailler sur une pièce, la Fée Cigarette. Pièce à but antitabac, en premier lieu. Mais il s'agit aussi d'une critique bien plus large de notre société de consommation...

Nous avons d'abord cherché des actrices et des acteurs pour notre scénario. Lequel, au départ, était prévu pour une douzaine d'acteurs. Nous ne les avons jamais trouvés, et de ce fait, le scénario fut transformé pour être lu par 3 lectrices alternant la lecture. Une chanteuse intercalait, entre les morceaux de lecture, des comptines (Au clair de la lune, la mère Michel, etc...)

Les lectrices, au départ, étaient :

Monique Pédrini, Céline Freton, Simone Schlitter

La chanteuse : Nicole Lohezic Toutes masquées, et vêtues de noir et blanc. Les dialogues souvent remplacés par des mimiques et une gestuelle appropriée. La lecture était tournante.

Avantage : la pièce avait une certaine allure. Et une grande économie de costume et de gestes. La gestuelle était synchronisée et avait une allure de ballet. Quasiment éthérée... Inconvénient : Précisément son côté « éthéré », déconcertant pour le grand public. Compte tenu des 12 personnages représentés, un public non averti et pas très attentif perdait le fil. La pièce était parfaite pour un théâtre d'Ecole, mais point pour le« tout public ». Nous faisons une représentation à la salle Municipale de Garche.

Début 2013 : Cette pièce dont le scénario fut écrit par la Présidente de l'association, Simone Schlitter,(moi)qui imagina aussi les mises en scènes successives, fut dès lors réécrite de façon à ce qu'un même personnage soit toujours interprété par le même acteur. Les rôles furent les suivants :

Céline Freton : Mr Cé, Mr Tchernobyl, Mr Saucisse, Mr Légume, la diététicienne n° 1 Yvette Boezennec (remplaçant Monique Pedrini) : Mme Chips, Mme Hamburger ; Mr Alcoolo, le Dr Ecolo, la diététicienne n° 2 Simone Schlitter : Mr Business et la Fée Cigarette

Les actrices furent vêtues de jolis costumes colorés différents, afin de mieux identifier les personnages.

Monique nous avait quittés, car ses déplacements étaient difficiles pour les répétitions.

Céline nous quitta aux fins de pouponner ! (2è enfant). Un nouvel acteur frappa à la porte : Frédéric Simounet Il travailla avec nous quelques mois, puis nous quitta pour motifs professionnels et privés (plus assez disponible). Il avait remplacé Céline dans ses rôles. Entretemps, Marie Simon s'était jointe à nous, et partageait les rôles avec Yvette. Mais il nous manquait quelqu'un pour les 5 rôles de Fred... Yvette Boëzennec nous quitta aussi, car elle ne pouvait pas suffisamment s'investir. Et finalement Marie.nous quitta elle aussi...mais nous affirma rester à notre entière disposition pour dépannage éventuel.

Entretemps, un partenariat fut établi avec le collège Jean-Marie Pelt de HETTANGE-GRANDE, et nous avons travaillé avec des élèves du professeur de français Joana STRACH : les élèves travaillaient sur l'acte 1 (durée environ ¼ d'h) et nous-mêmes sur l'acte 2, plus compliqué, et de durée environ 1 h. Certains élèves nous aidèrent pour les bruitages.


C'est là que nous nous sommes retrouvées, Nicole, la chanteuse,(pseudonyme Jujulé) et Simone, (moi, pseudo : Mathilda), avec une nouvelle prétendante, Yvette Wahl-Cassel ( pseudonyme Joséphine). Joséphine prit les rôles de Céline (Mr Cé, etc...), Simone (moi) conservait ses 2 rôles, et, providentiellement une nouvelle actrice apporta du sang neuf : Bouhr Véronique, laquelle prit les rôles d'Yvette Boëzennec (Mme Chips, etc.) Tout semblait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Toutes celles qui avaient pris le train en marche bossèrent pour rattraper le retard. Las : Véronique nous quitta, un peu dépassée par des évènements extérieurs. A la fin de l'année scolaire 2013-2014 : nous avons réalisé en commun un spectacle à l'EHPAD « La Kissel » de Hettange-Grande. Nous avons aussi, jusqu'à l'été 2014, effectué des spectacles dans différentes EHPAD et Résidences : à Ottange Ehpad Le Plateau – Ehpad Les SéquoÏas à Florange – Résidence Les Bleuets à Yutz.

Ce qui était une prouesse, puisque, entretemps, et sur 2 ans, 6 acteurs ou actrices avaient transité par nous, pour nous quitter ensuite, pour diverses raisons. Pour une troupe fonctionnant obligatoirement avec au moins 3 acteurs plus la chanteuse, cette hémorragie et cette instabilité s'effectuant sur 2 années furent un désastre qui nous freina énormément dans notre progression... MAIS : Sans s'affoler outre mesure, notre troupe, soutenue ensuite par « Joséphine », (Yvette Wahl-Cassel.. continua l'entraînement, droit dans ses bottes, et une nouvelle actrice se joignit alors à nous en la personne d'Ariane BROCKERS, laquelle totalisait 5 ans d'expérience théâtrale au Conservatoire de Nancy. Un nouveau personnage est alors introduit dans l'acte 2 : « Alice », muette, mais à la gestuelle expressive. Romantique, elle danse et évolue sur une musique originale adaptée, et sert à meubler l'espace à chaque changement de costumes, en créant une ambiance bucolique qui peu à peu s'assombrit pendant que l'orage guette...

En septembre 2014 : Les rôles sont les suivants :

La chanteuse : Nicole Lohezic -

Ariane Brockers: Mme Chips – Mme Hamburger – Mr Alcoolo – Dr Ecolo – diététicienne n° 2 – la Fée Cigarette -

Yvette Wahl-Cassel : Mr Cé –Mr Tchernobyl- Mr Saucisse – La diététicienne n° 1 – Mr Légume -

Simone Schlitter : Mr Business – Alice...

Mais, coup de pot inattendu : Une nouvelle venue, Maria Scroccaro, nous est présentée et se révèle excellente actrice. Simone (moi) lui offre alors le rôle de Mr Business, ce qui permet à Maria de révéler tout son talent.

Ainsi, la chef de troupe va pouvoir souffler un peu et se consacrer davantage à superviser le jeu. Nous en sommes-là ce jour de fin novembre 2014.

Nos projets à court terme:

représentation à l'EHPAD Les Tilleuls à Terville le vendredi 14 novembre 2014 représentation au Centre Europa à Hettange-Grande le vendredi 30 Janvier 2015

Notre Intitulé : il fut choisi d'un commun accord : les Barbituriques nous plaisaient assez, pour le côté humoristique – mais nous en trouvâmes des dizaines sur internet. Pour nous distinguer, en conservant néanmoins l'aspect plaisant « des Barbies », et l'aspect humour des « barbituriques », nous avons imaginé, d'un commun accord : Les Barbies Turique-et-Rac.

Souhaitez-nous : « Bon vent » !



NB
Quelques réalisations des Barbies...


<center>Théât broch finie p Wiki.jpg</center>


Quelques sketchs extraits de notre pièce La Fée Cigarette, présentés au forum des associations à Thionville en octobre 2013

NB

Veuillez excuser la mauvaise qualité du son, tout était réussi au forum, mais le son pas vraiment au point...Sur l'image, vous faites connaissance avec Mr Alcoolo,en la personne de Colélid, pseudonyme de Marie SIMON. Mr Alcoolo, joyeux, tient en main une bouteille...une certaine bouteille...visionnez la suite si vous voulez en savoir plus !

sketchs de pièce au forum des associations"


sketchs de pièce au forum des associations"

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir



=

NB
Pour en savoir plus sur notre Partenariat avec le collège Jean-Marie PELT de HETTANGE-GRANDE : ===



Un partenariat fut établi avec le collège de Hettange-Grande où un professeur de français, Mme Joana Strach, a travaillé sur cette pièce, dans son propre club théâtre.


Une petite vidéo est tournée lors de cette première répétition :


Répétition avec des élèves du collège Jean-Marie Pelt d'une scène de la Fée Cigarette, en mai 2014

Répétition avec les élèves du collège Jean-Marie Pelt, pour La Fée Cigarettes

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Jérémy Boëzennec









NB
<center>Affiche fée tilleuls.jpg</center>


Ci-dessus l'affiche réalisée pour notre prochaine représentation, le vendredi 4 novembre, à l'EHPAD Les Tilleuls, à Terville



NB

Le Républicain Lorrain parle de notre théâtre <center>Photo RL Théât Sab.Froen..jpg</center>

Simone Schlitter de Cancer-espoir y travaille depuis deux ans. Elle a écrit la pièce et a trouvé les comédiennes. En répétition à Zoufftgen, l’équipe a levé le voile sur La Fée cigarette, qui sera jouée à Terville et Hettange-Grande.

Elles ont toutes été confrontées de près ou de loin au cancer. En intégrant l’association Cancer-espoir, présidée par Simone Schlitter, elles ont accepté de participer au projet de Simone.

« Je travaille depuis deux ans sur une pièce que j’ai écrite. C’est un scénario ambitieux qui supposait trois mois de formation pour chaque comédien. » Forcément, la présidente, auteur et metteur en scène, a été confrontée au manque de disponibilités des bénévoles. « Aujourd’hui on a trouvé une stabilité et on est quatre comédiennes à jouer. On interprète chacune plusieurs rôles. » L’histoire s’intitule La Fée cigarette. « Il s’agit d’un plaidoyer contre les méfaits du tabac, mais pas seulement. C’est burlesque. Pour moi c’est une satire de la société, mais on ne fait pas la morale. »

Dans la pièce, on découvre monsieur C, monsieur Saucisse et monsieur Alcoolo, ainsi que madame Hamburger, madame Légumes et bien d‘autres personnages emblématiques. « En fait c’est beaucoup plus large que peut le laisser penser le titre. On parle du cancer en général. Bien sûr tout est caricaturé. »

Un sujet grave

Et si Simone a décidé de dire les choses en passant par le théâtre ce n’est pas un hasard. « On souhaite dédramatiser même si le sujet est grave. le cancer fait peur. Le théâtre est ludique et est aussi rassembleur. » Pour les comédiennes en herbe, il s’apparente à une thérapie. « Ça change les idées. »

La pièce a été jouée à Garche. Deux autres représentations sont prévues à Terville le 14 novembre à la maison de retraite Les Tilleuls et le 30 janvier à la salle Europa à Hettange. « Nous répétons une fois par semaine et nous cherchons à jouer davantage. On a travaillé également avec le collège de Hettange-Grande. Pour continuer, l’idéal serait qu’on soit au moins douze comédiens pour assurer chacun des rôles. » Nicole, Simone, Marie, Yvanne, Mireille ont plein d’idées. « On a fait les costumes et on a acheté des accessoires. On a les idées, mais on ne peut pas faire de miracles. Il nous faudrait un décor mais aussi un coup de main de personnes ayant des connaissances en matière d’éclairage et de sons. »

Pour soutenir Cancer-espoir dans sa démarche, contactez la présidente au 03 82 83 42 71 Ajout de C.E. : Il ne s'agit pas de Madame Légumes, mais de Monsieur Légume, l'un des 5 rôles d'Yvette Wahl-Cassel, pseudo = Joséphine...



NB

La chef de troupe raconte...

Notre représentation de la Fée Cigarette aux Tilleuls, à Terville, le 14 novembre 2014.

Ou encore : la vidéo qui ne sera pas faite...

Un malentendu idiot avait fait que notre caméraman, Teddy, m'attende chez lui, pendant que nous, on l'attendait ailleurs. Un bref instant, pendant que je percevais le bruit décidé des neuf-plus-trois coups de bâton de Nicole, sur le parquet, je m'étais dit, comme dans un rêve :

« Teddy n'est toujours pas là, qu'est-ce qu'il se passe !? »

Et puis cela m'était sorti de la tête. Ce n'est que sur le chemin du retour, plongée au volant dans les mille lumières sombres de ce soir brumeux de presqu'hiver, que je resongeais à Teddy, et à la perspective de cette vidéo, assurément formidable, mais aussi « non-faite », pour l'éternité.

Assurément, la plus réussie de toutes. Celle où l'on aurait vu Alice, symbole vaporeux tout de blanc vêtu des adolescentes affranchies, pieds sur la table, cigarette au bec, et rêvant de romantisme. Où on l'aurait vu danser, en solo, sur un parquet enfin suffisamment étendu, et immensément plat, bercée de vagues musicales toutes chargée du bruissement des feuilles, du gazouillis de mille oiseaux, du clapotis de millions de gouttelettes, elle, Alice, joyeusement égarée au centre d'une imaginaire forêt, sa mystérieuse amie. Alice et son amie changeante. Nous l'aurions suivie, à la trace, hésitante, inquiète, terrorisée, s'abritant derrière son ombrelle de dentelle, dérisoire bouclier. Alice, fuyant, enfin, éternellement, sous l'orage menaçant.

Ah oui ! Enfin, une vidéo super-réussie ! ( Qui restera no-faite pour l'éternité!) :

La voix grasse et canaille d'Ariane, en Fée Cigarette malfaisante et épanouie, les chaussures d'alcoolique stylées de Mr Business et Payette qui s'était introduite avec une frénésie jubilatoire dans ce personnage campé par elle si magistralement, ne retrouvant son pareil que dans le cynisme rugissant de Mr Tchernobyl, exprimé par la voix de baryton de Joséphine, qui avait enfin trouvé-là, elle aussi, ses marques et sa mesure...

Les lumières scintillaient dans le pare-brise. Je les supportais allègrement, car elles reformaient pour moi, sans se lasser, le merveilleux film de cette fin d'après-midi un peu épuisante ! Alice-Mathilda dont le regard interrogeait celui de Marie-Business : "Anne, ma sœur, ne vois-tu rien venir !? », et le doigt de Marie, discret, qui me faisait signe : « non, pas prêtes encore, les traînardes, au vestiaire... tiens le coup, Simone, tiens le coup et le rythme, ça vient...patience...

Ah, la jubilation de cette fée carnassière et de son compagnon, le triste Mr ...Cancer (pour prononcer, enfin, l'imprononçable ) jetant frénétiquement par-dessus la table et les moulins les dépouilles de tous les protagonistes : « Ah, Mr Saucisse, hah, Mme Chips, ha... »

Et la voix de soprano de Nicole, son tambour, ses couettes, ses plumes d'alouettes, sa bougie de Pierrot éploré, son haut-parleur, son gadget « pépiement-d'oiseau-assuré », son doigt qui plantait les choux, entraînant, dans son rythme, celui de Marie-Payette-Business, canaille ou majestueuse – les trous de mémoire de Marie-Payette– inattendus – incroyables – et si vite occultés – heureusement – par l'air préoccupé – autoritaire – tempêtant – du personnage représenté dans lequel elle s'était glissé sans efforts aucun !

Et Nicole et Payette qui plantaient les choux, indéfiniment, pendant que Nicole, pour changer, se livrait à des jeux de bouche musicaux du genre « Taratata-mamami-nanana-namamuna-nanana-taratuta-mamanana... », très sonores, déconcertants, lors desquels sa langue s'y retrouvait toujours, étonnamment, essayant, stoïque, de rétrécir le temps d'attente pendant lequel les autres, sans s'affoler parfois, changeaient de costume. Et Payette que j'avais surprise, aussi, alors, je ne sais plus trop devant quoi au juste : une mandarine et une tasse de café, dans la « loge des artistes », pendant qu'on chronométrait nos secondes...


La vie d'artistes, les jubilations intérieures, les joies, les peines, les crêpages de chignon, presque au sens propre, les râtages discrets, les reproches, tout ce qu'on ne verrait jamais sur une vidéo...Et aussi tout ce qu'on aurait pu y voir ce jour !...

Joséphine-Saucisse qui décrétait, à propos des saucisses,totalement péremptoire « grosse comme ci, et grande comme ça », Ariane-Chips qui répondait : « non, grosse comme ça et grande comme ci...Marie-Business qui hurlait : "Stop, stop, sortez tous , huissier !! » Alcoolo-Ariane,pérorant, en balançant son nez rouge, lourd et immense, au dessus de sa bouteille à tête de mort, si hystérique qu'on ne comprenait plus rien de ce qu'il-elle bafouillait – mais ce n'en était que plus vrai – Mr Légume-Joséphine qui criait avec constance « aï-aïe-aïe » tout le temps, et qui, joyeusement, tendait la main à tout le monde, mais refusait sa main à tous, Mr Légume, grand sacrifié, opéré de force devant tout le monde par une Ariane-Dr Ecolo saisie de frénésie, aidée de ses acolytes, Nicole-huissier et Marie-Business, ricanant, béats :« hahah » !

Ouais, un beau film, ça aurait donné ! Malgré quelques bafouillements, pas faits exprès. Quelques attentes angoissées – l'air émerveillé de certains, l'air toujours intéressé de la plupart. L'immobilité absolue et silencieuse du personnel quand Alice avait dansé– et ce monsieur pensionnaire qui m'avait serré la main longuement, pendant que nous absorbions ensuite un goûter offert par Nouara, l'animatrice (collation bien méritée, héhéh !), et le monsieur m'avait dit : « Vous savez, Madame, ma fille, elle est danseuse, à Paris, elle ne vient pas souvent, mais qu'est-ce que je suis fier d'elle, et là, c'est comme si je l'avais revue ! »

Ah oui, tenant le volant, j'étais quasi arrivée à bon port, dans les lumières de la nuit. Je m'étais un peu repassé le film, celui d'une vidéo qui, forcément, ne serait jamais faite. Pas celle-là, du moins. Et puis, au téléphone, j'avais consolé un peu Teddy : « Allez, c'est passé, ça ne sert à rien de pleurer sur ce qui est fait – ou pas fait – allons, on oublie, on va de l'avant »

Dans un petit coin de mon cœur, bien sûr, je n'oublie rien ...




Fin décembre 2014 :

Marie Scroccaro, la "petite dernière", s'avère : entreprenante, douée, juste effrontée autant qu'il faut pour se faire un brin taper sur les doigts, et estimée au point de s'être vue confiée le rôle de Mr Business, curieux président de tribunal un brin maffieux, si l'on en croit son chapeau de mauvais garçon... Simone-Mathilda a ainsi offert ce rôle à Marie-Payette, et conserve le rôle d'Alice, dans ses apparitions insolites de danseuse tour à tour ravie ou effarée...



NB

Affiche Monaco.jpg


JOSEPHINA - ENAÏRA – MATHILDA - MARIE-PAYETTE - NICOLE-JUJULE – ET LES AUTRES.=

Ou encore :



CE QUE NOUS AVONS FAIT AU CENTRE EUROPA A HETTANGE-GRANDE,VENDREDI SOIR, 30 JANVIER 2015...

Nous étions là, toutes les cinq...Il y avait Joséphina. C'est ainsi que je la surnomme. Son vrai pseudonyme étant Joséphine sans a. « Baker » en plus les jours où je suis de bonne humeur. Il s'agit de notre Yvette (Wahl-Cassel, pour faire moderne). Joséphina, avec de surprenants cheveux auburn, lisses, vigoureux comme jamais (quel traitement miracle leur avait-elle fait subir!?) Joséphina gonflée à bloc. On allait en découdre ! Il y avait là Enaïra. Imprononçable lorsqu'on manque d'entraînement. Il s'agit en fait d'Ariane, mais retournée sens dessus dessous. Ariane. La fusée, ou simplement le fil que vous suivrez et qui vous conduira -haha – tout droit dans l'antre de la Fée Cigarette qu'elle venait d'incarner avec brio. Il y avait Marie. Marie et sa superbe. Elle, elle avait choisi Payette. Avec Y...Moi j'aurais préféré carrément « Paillettes multicolores ». Payette et son ventre de président du tribunal, son ventre de femme prête à accoucher de tous les coussins dont elle avait bourré son pantalon pour faire gras et bien nourri. Sa perruque blanche et soignée de Gentilhomme, posée sagement sur la tête d'un Mr.Business grondant, tempêtant et gesticulant à plaisir. Il y avait là Nicole. Traduisez : Ju-ju-Lé. Le pseudo évoque les sonorités chantantes de fillettes asiatiques. En fait (il faut le savoir), il a été crée à partir du début de prénoms d'êtres qui lui sont chers. Ju-Ju-Lé, sa voix de soprano, sa chandelle de l'ami Pierrot qui est morte, mais qui, pour nous, revivra éternellement , dans un clair de lune ». Nicole et ses comptines. Sa mère Michel et son chat en peluche. Il y avait Mathilda-Alice, sa tenue blanche de jeune fille romantique et pure comme le lys dans la vallée. Mathilda, c'est moi. Romantique en secret. Mais là, j'avais le droit (et la mission) de le montrer. Alice dansant dans le brouillard, chutant dans le noir et se relevant aussi vite. Faisant semblant de rien. Tombée dans le vide, entre la scène surélevée et la table des mixeurs, au milieu de leur brouillard fumant. (Tac...tendinite, ma vieille, à quelque part au niveau du triceps, t'en a pour 3 semaines, si t'as d'la chance!) Il y avait là Max et son frère William. Et leur matériel de pro. Et leurs projecteurs envoyant leurs flashs multicolores sur Payette-Business, moustachu, indigné, hurlant pour appeler à l'aide l'huissier-Nicole reconduisant éternellement les présumés coupables au vestiaire.

Max et son frère William, leur brouillard, leur fumée, nimbant de reflets dorés les cheveux noirs d'Ariane-la fée-sorcière, dont le diadème jetait aux alentours de furieux éclairs. Faisant apparaître Joséphina-Tchernobyl planant, fantomatique, au-dessus des frontières. Joséphina, en Mr Cochon-Saucisse, encore plus rose que nature. Joséphina, en Mr Légume, encore plus vert que des épinards. Avec des micros, en veux-tu-en-voilà, transformant les plaintes en cris d'outre-tombe ! Et les ricanements en prémonitions de bien mauvais augure. Répercutant les trémolos tremblotants, joyeux, et déterminés de Mr Alcoolo-Ariane jusque tout au bout de cette grande salle un peu trop vide pour raison de verglas (ça s'appelle « pas d'chance ! »)

Les feux des projecteurs de Max et William, dardant leurs rayons sur des os tout blancs que rognaient Fée-Ariane avide, et Mr Cancer-Joséphina ricanant. Tous deux sagement protégés de serviettes teintées de rouge-sang à l'encre de Chine. La fumée de Max et William, rendant Nicole, prêtresse servile, encore plus mystérieuse. Leur brouillard, faisant errer Alice-Mathilda dans un espace aux lueurs glauques. Et puis des flashs agressifs, tac et tac, complice de l'orgie délirante et décomplexée d'un Mr Alcoolo-Payette réellement « totalement givré ». Et lubrique, de surcroît (beau mec moustachu, entre parenthèse, bien qu'affublé d'un nez rouge-violacé aux allures de betterave forcée aux hormones.)

Et puis les ovations que nous avions eues, tous et toutes, d'un public clairsemé, mais si emballé ! Brigitte qui m'avait dit, et re-mailé : « quelle belle soirée – je me suis bien amusée »...Bernadette qui s 'était écrié : « Bravo ! Très bien, vot' pièce ! Et quand vous êtes tombée dans l'trou, brusquement ça a fait tilt, j'vous ai r'connue : vous étiez la prof de tous mes gosses ! Vous ne vous êtes pas fait mal, au moins !? D'abord j'avais cru qu'c'était fait exprès ! ».

Et MAX ANIM qui avait remporté tous les suffrages d'applaudissements pour sa jonglerie de feux croisés et de sons savamment dosés. Et le regard des filles, fier, brillant, défiant l'univers entier, d'avoir fait mieux qu'elle ce jour J. Merci, les filles, merci à Max ANIM, aux frères complémentaires, Max, le brun, et William, le gris, égaux pour la belle coupe de cheveux, et pour l'humour, tout de même aussi...! Ils s'étaient déplacés depuis Neufchef, avec leur camion, et leur matériel, avaient, dans le silence, experts, tout monté, tout contrôlé. Gratuitement ce soir-là. Pour nous. Pour Cancer-Espoir. Pour la beauté du geste.

Nous recommencerons. Autant qu'il le faudra. Pour montrer qu'on PEUT le faire ! Que c'est beau, ce qu'on fait ! Et amusant, très marrant. Bien qu'éducatif. Et éducatif, justement, parce qu'aussi « très marrant » ! Malgré « la cigarette » de la Fée, titre qui interpelle, et qui, peut-être, suggère la leçon de morale ennuyeuse et barbante. Et ç'avait été tellement tout le contraire que certains nous avaient dit, dans un cri du cœur : « comme on s'est bien amusé, tout de même ! »

Bien amusés ! Avec ces capotes de toutes les couleurs et ces saucisses de toutes les grandeurs. Avec ces cris qui fusaient des bouches et de derrière le paravent, et la fausse fumée, quasiment, qui sortait des oreilles. Avec Mme Hamburger, son accent américain, et sa casquette à la Mac Donald - éternellement courroucée - Avec Mr Saucisse, son cousin, rival, et pire ennemi. Avec Mr Business, le Président du tribunal (Payette) - au nom prédestiné - fustigeant d'éternels accusés – qui rentraient- sortaient – boitillant – trébuchant – pérorant et rotant – hilares ou furibonds.

Avec cette sorcière, aussi, déguisée en jolie fée, avide de chair fraîche – qui se repaissait, dans un rire sardonique, des dépouilles de tous les accusés du tribunal – et de leur accusateur – en présence de son amant et complice, tout de noir vêtu et à tête de mort: Mr Cé.

Traduire : Mr CANCER, pour les non-initiés !

Texte écrit par Mathilda, Simone = nom de Baptême. Présidente de Cancer-Espoir de jour. Créatrice et directrice de la troupe Les Barbies Turiques et Rac...jour et nuit !



NB


La pièce LA FEE CIGARETTE

« En deux mots »...

Cette pièce, écrite par la présidente de l'Association Cancer-Espoir, Simone Schlitter, a pour but de montrer du doigt, d'une façon satirique et burlesque (donc en faisant rire!) les travers de notre société de consommation moderne, et de braquer la caméra, en particulier, sur l'addiction à l'alcool et au tabac. Le plus souvent, seul l'acte 2 est présenté. Il se suffit en lui-même, et a une durée totale de 1 h 30 environ. Comprenant une 1ère partie de 1 h 10 env., (scène 1), une courte pose pour petit changement de décor (5 ' env.), et une scène 2, finale, d'env. 15 '. Résumé de la pièce : Une présentatrice masquée nous explique : « Alice, une jeune fille moderne,s'est laissée tentée par La Fée Cigarette, et elle tombe dans un sommeil profond...Nous allons assister à son rêve...ou plutôt à...son cauchemar... ! »Alice fait une très courte apparition, tout de blanc vêtue...

Sur la scène d'un étrange tribunal apparaissent tour à tour le président, Mr Business, et différents accusés, tous plus ou moins effrontés, agités, soi-disant innocents, que Mr Business accuse avec véhémence. Son autorité étant régulièrement moquée par les différents accusés.Il y a tour à tour : Mr Cé (Mr Cancer de son vrai nom), Mr Tchernobyl, la diététicienne, le DrEcolo, Mme Chips, Mr Saucisse, son époux, cousin de Mme Hamburger, sa cousine détestée d'Outre Atlantique ! Chacun accuse l'autre des pires péchés, et se conforte dans son rôle d'innocent. Enfin apparaît Mr Légume, revendiquant d'être soigné, et qui finit par être cloué sur sa chaise, avant que d'être, de force, opéré par le Dr Ecolo, aidé en ceci par Mr Business et l'huissier.

De temps à autre apparaît la présentatrice qui, désespérément, cherche Alice, pendant que tous ont l'air « de s'en foutre ». MAIS : chaque fois que la scène se vide, Mr Business allant chercher lui-même les différents accusés, faute de mieux, Alice apparaît, muette, et gesticulant avec son ombrelle. Tour à tour, d'abord, euphorique, puis de plus en plus inquiète...Car, dans la pénombre, apparaît un fantôme, voilé de noir...

Enfin, après que nous soyons restés perplexes, concernant le sort de Mr Légume, à la scène 2, apparaît la Fée Cigarette, majestueuse, et totalement hystérique. Son amant et acolyte, Mr Cancer, tout aussi délirant. Et un autre prétendant, le fameux Mr Alcoolo, qui cuve son vin. Tous trois se livrent à une curieuse orgie aux senteurs de cannibalisme, brandissants des os, ainsi que les dépouilles des précédents intervenants du tribunal, sortis d'un grand sac...Tout cela sur fond de curieux gémissements, émanant de dessous la table et de nulle part...On fume d'énormes cigarettes en agitant des voiles gris et blancs,(la fumée...) censés apporter le « vent frais du matin » Enfin, la Fée Cigarette et son amant Mr Cancer tombent dans les bras l'un de l'autre...C'est le moment où Alice se réveille...



NB

==Bientôt, nous allons pouvoir publier un montage vidéo lequel, dans une magie de couleur étincellante, reprendra quelques passages significatifs de notre pièce !Son atmosphère envoûtante ne fut rendue possible que grâce aux jeux de lumière savants de l'équipe de MAX ANIMATION, constituée par les frères Max et William.

Bénévoles pour la circonstance. Un grand merci à eux !== NB



B montage europa 1.jpg

Photo wiki 1 Alice tentée.jpg [[Fichier:Photo_Wiki_2_Alice_rêve.jpg|450px] Photo wiki 2 bis cauchemar.jpg Photo wiki 3 Alice danse.jpg Photo wiki 3 bis la chanteuse.jpg Photo wiki 4 M Business.jpg Photo wiki 5 Mr Cé.jpg Photo wiki 6 bis l'huissier.jpg Photo wiki 6 bis M Saucisse.jpg Photo wiki 6 Mme Chips.jpg Photo wiki hôtesse-chanbteuse.jpg Photo wiki 4 président péremptoire.jpg Photo wiki 7 Mme Hbg.jpg Photo wiki 8 Fée.jpg Photo wiki 9 Alcoolo délire.jpg Photo wiki 9 bis le délire.jpg Photo Wiki 9 Fée.jpg Photo Wiki X + 2 défilé final.jpg Photo wiki X Alice se réveille.jpg Photo wiki X1 Finale.jpg Photo wiki X3 William.jpg Photo wiki X4 Max et William.jpg

Photo Wiki X5 Max seul.jpg

NB

Carte d'identité des actrices-créatrices composant la troupe des Barbies au printemps 2015

Carte identité acteur 1 rect.jpg Carte identité acteur 2.jpg

NB

Carte identité acteur 3.jpg   Carte identité acteur 4.jpg
Carte identité acteur 5.jpg



NB


<center>==CHARTE DE LA TROUPE LES BARBIES TURIQUE ET RAC==</center>

Cette charte de bonnes pratiques est rédigée par Simone SCHLITTER, créatrice et directrice de la troupe LES BARBIES TURIQUE ET RAC. Toute personne aspirant à faire partie de la troupe est invitée à y souscrire, de même les personnes actuellement en place et n'ayant pas encore eu l'occasion d'y adhérer.

La charte doit être signée au plus tard un mois après sa communication à l'intéressé. Il s'agit d'un engagement sur l'honneur, sans obligations légales. Tout aspirant n'ayant pas signé la charte un mois au plus tard après sa communication ne pourra être accepté en tant que participant. Tout participant n'ayant pas encore signé cette charte, et ne l'ayant pas signée un mois au plus tard après que communication lui en aura été faite, ne pourra plus faire partie de la troupe.


En premier lieu, chaque signataire doit avoir pleine conscience que de participer au travail de la troupe est un travail d'équipe, lequel, pour pouvoir s'exprimer pleinement, nécessite un suivi régulier des séances de travail. Celles-ci se tenant de préférence une fois par semaine, le même jour, d'un commun accord (actuellement les lundis). Une certaine souplesse est évidemment de mise, et en fonction des contraintes des uns (unes) et des autres, des fluctuations de ce rituel peuvent être acceptées d'un commun accord.

Chacun s'engage à avoir conscience que son absence lors d'une répétition est préjudiciable à l'entraînement optimal de la troupe, et par suite s'engage à réduire ses absences dans la mesure de son possible. Un calendrier répertoriant les absences prévues d'avance est établi par la directrice de troupe, et communiqué à chaque participant, lequel, à l'inverse, lui aura transmis à l'avance, ses absences probables, afin que ce calendrier puisse être établi.

Ce calendrier permet d'éviter les incohérences, le flou, les incertitudes, dans le programme de travail, et permet à la directrice de prendre des engagements extérieurs avec une certaine fiabilité. Tout signataire de la charte devra éviter, sauf cas de force majeure, de placer la troupe devant le fait accompli de son absence aux répétitions, s'il a omis de prévoir ces absences sur le calendrier qui lui aura été soumis :

les cas de force majeur sont : maladie (du participant ou de sa famille proche. Décès d'un proche – accident ou incident imprévu (p.ex.panne de transport).

Le participant comprend qu'en l'intégrant dans la troupe, la directrice prend un certain risque, au départ, et lui accorde sa confiance. En retour, le participant accepte de lui rendre cette confiance, et d'expliquer en détail le cas de force majeure qui a provoqué l'empêchement de respecter l'engagement du calendrier. En aucun cas, pour un empêchement inopiné « de dernière minute », « l'argument de sa vie privée » ne pourra suffire à excuser cette absence. Celle-ci, ayant créé des perturbations qui n'étaient pas programmées, doit être alors expliquée avec tact et pertinence, et non s'autojustifier par un argument du genre : « c'est ma vie, et cela ne regarde personne ». La directrice, pour sa part, s'engage à ne ménager ni son temps, ni ses efforts, dans le but de favoriser le travail et l'épanouissement de sa troupe, et de la faire connaître au maximum de ses possibilités d'action. Elle communiquera à la troupe, en temps utile, toutes les perspectives de travaux et opportunités qui se présenteraient à elle.

Enfin, chacun fera un maximum pour permettre un travail dans la confiance, en évitant que le climat ne se dégrade par l'impression que certains pourraient donner de « n'en faire qu'à leur tête et selon leur humeur ». La bonne volonté doit rester évidente, et ne pas avoir à être prouvée par une équation mathématique complexe ! Ce n'est que dans ce cas que de préjudiciables tensions sont évitées.

le participant de la troupe ou l'aspirant est invité à écrire de sa main, ci-dessous : « lu et approuvé », suivi de la date, puis de ses noms et prénoms, en toutes lettres, puis de sa signature.


Texte rédigé puis signé par : Simone SCHLITTER Directrice de la Troupe LES BARBIES TURIQUE ET RAC





NB

NOS BARBIES DANS LE RL, A PROPOS DES ERABLES, A YUTZ

RL Erables photo.jpg

RL Erables texte.jpg


NB

Sketch extrait de la Fée Cigarette joué lors de notre AG 2015...

Sketch extrait de la Fée Cigarette joué lors de notre AG 2015...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Teddy Ellerkmann



Les actrices ayant participé au sketch ci-dessus sont :

-Yvette WAHL-CASSEL (pseudo = Joséphine), a tenu le rôle de Mr Légume

-Marie SCROCCARO(pseudo = Payette), a tenu le rôle du Président du tribunal, Mr Business

-Nicole LOHEZIC (pseudo = Ju-Ju-L2), a tenu les rôles de l'huissier et de la chanteuse

-Simone SCHLITTER (pseudo = Mathilda), a tenu les rôles de la diététicienne et du Dr Ecolo)

NB


Représentation de la Fée Cigarette aux Erables - 1è partie...

Représentation de la Fée Cigarette aux Erables - 1è partie...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Jérémy Boëzennec


Représentation de la Fée Cigarette aux Erables - 2è partie...

Représentation de la Fée Cigarette aux Erables - 2è partie...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Jérémy Boëzennec


Représentation de la Fée Cigarette aux Erables - 3è partie...

Représentation de la Fée Cigarette aux Erables - 3è partie...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Jérémy Boëzennec


Les actrices ayant participé à cette représentation :

- La chanteuse de comptines et l'huissier : Nicole LOHEZIC (pseudo : Ju-Ju-Lé)

- Mr Business et Mr Alcoolo n° 2 : Marie SCROCCARO (pseudo : Payette)

- Mme Chips, Mme Hamburger, Dr Ecolo, Mr Alcoolo n° 1, la diététicienne n° 2 et la Fée Cigarette : Ariane BROCKERS (pseudo : Enaïra)

- Mr Cé, Mr Tchernobyl, la 1è diététicienne,Mr Saucisse, Mr Légumes : Yvette WAHL-CASSEL (pseudo : Joséphina)

- Alice : Simone SCHLITTER (pseudo Mathilda)

=

NB


Les Barbies...Un petit bout de répétition...

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Jérémy Boëzennec

NB


Alice au pays de la cigarette...notre première répétition....

Un film de Simone Schlitter pour l'association Cancer Espoir - Caméraman : Teddy