Femmes du troisième millénaire

De Wikithionville
Aller à : navigation, rechercher

Souvent, les adultes pensent que les jeunes d'aujourd'hui ne sont bons à rien, pourtant, voici quatre jeunes femmes prouvant le contraire. Claire, Célia, Carmel et Blanche. Toutes quatre ont un parcours différent, mais toutes quatre entrent dans ce troisième millénaire, avec le même enthousiasme et la même volonté de réussir. Leurs différences et leurs points communs, leur détermination font qu'elles se rejoignent et cela me donne confiance en l'avenir.


Claire.

Claire est une jeune professionnelle, animatrice au Centre « Le Lierre ».

Après un BTS en économie sociale, Claire fait une troisième année à l'IRTS (Institut Régional du Travail Social), pour avoir un diplôme d'état en économie sociale et familiale, en fait c'est une combinaison entre assistante sociale, et éducateur spécialisé. Claire s'est orientée vers ce domaine, car elle aime le contact et le partage humain, préférant le collectif à l'individuel. Malheureusement, il ne faut pas croire que trouver du travail dans ce secteur est facile. En effet, ces postes dépendent de subventions publiques qui peuvent diminuer ou ne pas être attribuées.

Après plusieurs essais qui ne lui ont pas convenu, Claire finalement trouve un travail au Centre « Le Lierre » en tant qu'animatrice auprès d'un public adulte. « Espace, vie et quotidien », l'atelier qu'anime Claire, propose des réflexions sur la nutrition, la santé, et bien d'autres sujets sur la vie de tous les jours. Parfois, des sorties au théâtre, au cinéma, en forêt sont proposées, Claire donne beaucoup de son temps et avoue que cela ne la dérange pas de sacrifier quelques samedi, car elle aime ce qu'elle fait.

Claire aime faire face à certaines situations un peu difficiles et privilégie souvent le dialogue. En arrivant au Lierre, Claire reconnaît avoir été touchée par certains liens continuant après les ateliers entre les membres du groupe.

Jeune femme du troisième millénaire, Claire se projette dans l'avenir en se voyant continuer à faire ce qu'elle fait : de l'animation auprès des enfants, des jeunes, des adultes. Continuer à se battre pour faire valoir le droit des femmes, mais aussi pour sensibiliser les êtres humains à la défense de notre planète.

A ma question : « n'as-tu pas peur que cela s'arrête ? », Claire me répond par un grand sourire : « Mais pourquoi cela s'arrêterait-il ? »


Merci Claire pour cet entretien sympa !


Claire1.jpgaaaaaaaaaaaaaaClaire2.jpgaaaaaaaaaaaaaaClaire3.jpg


Célia.

Après avoir passé son bac, Célia décide de partir pour voir la vie ailleurs, ces pas la mènent en Afrique.

Celia14.jpg

Pourquoi ? Elle même avoue ne pas le savoir ! La culture de ce pays lui plaît beaucoup. C'est en 2009 que, touchée par les besoins dont ces pays manquent que Célia se rapproche de l'association humanitaire « Pour un enfant » et décide de donner de son temps pour ce continent si proche et si lointain à la fois.

En association avec l'ONG « Savoir », elle bâtit le projet de construire un orphelinat à Kpalimé au Togo.

Celia5.jpg Celia6.jpg Celia7.jpg

Celia8.jpg Celia9.jpg Celia10.jpg

Cette jeune femme énergique donne beaucoup de son temps, organisant des soirées à thème, des vide-greniers, des bourses aux jouets dont les bénéfices servent à payer tous les travaux nécessaires à la réalisation de son objectif. Célia remercie infiniment tous ces bénévoles qui l'entourent, répondant toujours présents, lorsqu'elle les sollicite, la ville d'Hettange qui met ses moyens à son service (prêt de la salle Europa pour ses soirées etc.....).

Celia1.jpg

Pour superviser les travaux, Célia fait de fréquents allers retours sur le continent africain, et c'est en desserrant les cordons de sa bourse personnelle qu'elle paye ces voyages. Depuis 2013, Célia est devenue présidente de son association, elle vient de repartir à Kpalimé, et lorsque je lui demande si elle n'a pas peur de partir là-bas vu le contexte actuel, elle me répond que non.

A ma question : « ne crains-tu pas qu'un jour tout cela finisse ? », elle me répond en me regardant droit dans les yeux et avec un grand sourire : « mais cela ne finira jamais ».

Celia2.jpg Celia3.jpg

Celia4.jpg Celia11.jpg

Pour plus de renseignements sur l'association de Célia, rendez-vous sur son site Internet : Pour un enfant.


Carmel.

Voici la vidéo de Carmel réalisée dans le cadre de la master class du festival "Le Réel en vue" 2014.

Carmel

Un film de Geneviève Domange, Jean-François Bombardier

et Florence Keene


Blanche

Aprés avoir passé son bac littéraire, cette jeune thionvilloise prépare un diplôme en psychologie.Aprés une année dans cette branche, elle se rend vite compte que ce n'est pas vraiment sa tasse de lait. En effet Blanche, avoue aimer, rencontrer, partager avec les gens en leur apportant soutien moral et aide pour les mener à travers les aléas de la vie. Blanche, change donc d'optique, et se dirige vers une formation d assistante sociale. Cette formation dure trois ans, alternant stage en entreprise, en association,en hôpital et école à l'IRTS de METZ. C'est d' ailleurs après plusieurs de ces stages que Blanche a compris qu'elle avait vraiment trouvé sa voie.Pour ces études Blanche bénéficie d'une bourse, mais avoue que ce n'est pas suffisant pour les besoins quotidiens de la vie, et travaille les week-end.pour payer son loyer comme elle dit. Le métier d'assistante sociale offre plusieurs possibilités, Blanche aimerait lorsqu'elle aura son diplôme se diriger vers les personnes agèes pour qui elle a beaucoup d' admiration. A ma question,comment te projettes tu dans l'avenir Blanche pense que son métier sera un peu plus difficile vu la conjoncture mais a foi en l'avenir et conseille aux personnes voulant se diriger vers ce métier de ne rien lâcher et d'avoir confiance en elles et en l'avenir.

Blanche.jpg
                   Voilà j'espère que ce petit portrait aidera d'autres jeunes filles voulant se diriger vers ce métier. Bonne route Blanche pour la suite.


Lisa

Après un BEP Carrière sanitaire et sociale, Lisa prépare une première année d'adaptation du bac ST2S  BTS économie sociale et familiale, suivie d'une troisième conseillère en économie sociale et familiale pour aider à apprendre à gérer son budget. Ses diplômes en poche et pour ne pas rester inactive, Lisa occupera multiples emplois : garde d'enfants, préparatrice de médicaments, service civique dans un collège à Briey. Ensuite, direction le CCAS d'Hayange où Lisa s'occupera d'un chantier d'insertion et d'accompagnement budgétaire. Aujourd'hui, à 23 ans, Lisa est entrée au Centre « Le Lierre » où elle occupe la place de référente famille. Lisa a toujours aimé travailler dans les centres sociaux parce qu'elle y fait beaucoup de choses diversifiées, de l'enfance à l'adulte. Elle aime y faire des animations et créer des projets, et surtout Lisa aime la convivialité de ces centres. Dans ses passions, Lisa adore les séries, les films, et les pâtisseries. Lisa aime profiter des sorties et de sa famille et surtout rire. Pour son avenir, Lisa se voit toujours dans le social et l'entraide et continuer à prendre du plaisir à faire ce métier !

Lisa.jpg


Voilà, plusieurs portraits sympas, à travers ces jeunes femmes je pense à d'autres jeunes dont j'ai croisé la route et que j'aurais pu vous présenter. Ces filles et garçons avancent dans cette nouvelle ère avec la même conviction : croire en leur avenir.......