ON SE CROIRAIT DANS LE MONDE,Frank Costa

De Wikithionville
Aller à : navigation, rechercher

FRANK COSTA expose sa poésie et se cache derrière ses photos au centre Jacques Brel jusqu'au 27 avril. Une exposition en forme d’introspection sur son rapport au monde, au voyage, au dépaysement et aux autres.

« Qu’il fume sur son balcon, qu’il attende le dernier vapeur pour l’autre rive ou le prochain tram à la dérive, l’ailleurs toujours l’invite. Parce que l’ailleurs, c’est chez lui. Ce frère de la côte porte en lui le voyage. Ses mots et ses images transpirent le Sud, ont le goût du vin partagé dans ces coins mythiques où s’est concentrée un temps toute l’aventure humaine. Mais il ressent trop leur improbable atmosphère et l’importance du pas suspendu pour préférer à la profusion, le détail infirme, la simplicité de l’instant, le commun du lieu. Au détour d’un sourire, d’un geste, d’un mot à demi compris se révèle la fragile beauté de la rencontre.

Dans le portulan intime de Frank Costa flotte l’immense envie d’Orient, là où naissent le soleil et nos rêves. Baigné d’une douce mélancolie qu’effleure parfois l’inquiétude du mot ultime, son livre de bord est à l’image du vent dans les rideaux, à l’heure de la sieste ».

Denis Damblé

Costa.jpg
Costa1.jpg
Costa2.jpg
Costa3.jpg