Réalisation d'une maquette de la Côte des roses

De Wikithionville
Aller à : navigation, rechercher

Naissance du projet :

Depuis l'année 2010, des élèves du collège La Milliaire de THIONVILLE, s'exercent à leur futur métier en réalisant une maquette évolutive du quartier de la Côte des roses dans le cadre de l'ANRU (le projet de rénovation urbaine du quartier). La professeure en charge du projet nous en parle :


Le projet « Maquette » est un projet de réalisation d'une maquette évolutive du quartier de la Cote des roses à THIONVILLE. Il se déroule sur deux années scolaires (2010/2012) et implique les élèves de plusieurs classes de SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté), du Collège La Milliaire de THIONVILLE.

Ce travail a été initié par la mairie de Thionville, en parallèle du projet de rénovation urbaine mené dans ce quartier. Ce partenariat, en présence de Mme LEBRAS, architecte du CAUE 57, Mme DUC, fonctionnaire à la Direction de l'Urbanisme et RICHARD, ingénieur, permettra la fabrication d’une maquette au 1/500ème représentant le quartier de la côte des roses avant et après cette rénovation. Le travail sera exposé dans la salle du projet de la Maison de Quartier et sera donc visible au public à partir du mois de juin 2012. Ce travail s’intègre pleinement dans les exigences scolaires à acquérir ainsi dans leur préformation professionnelle. « Nous sommes fiers d’avoir été choisis pour participer à ce projet. » nous révèle Laura.


Projet.jpg

Mill02.jpg Mill01.jpg


Première étape : L'an passé, les élèves accompagnés de leurs professeurs ont été conviés par le service technique de la mairie, à une présentation du réaménagement et de la réhabilitation du quartier suivie de la demande de partenariat pour réaliser une maquette.

Dans un second temps, nous avons effectué une sortie sur les lieux pour réaliser, avec Mme Lebras, une approche sensible du quartier. Cette découverte du terrain a permis de familiariser les élèves avec ce quartier afin de mieux se rendre compte de ce que représente celui-ci et pourquoi une rénovation s’impose. Cette visite a apporté des éléments supplémentaires dans la problématique posée aux élèves : « Qu’est ce que le quartier de la Côte des Roses ? ». S’en est suivi un débat, permettant à chacun de s’exprimer, d’apporter son opinion, ses impressions sur ce qu’il a vu, ressenti, perçu, au travers de ce parcours de découverte. En outre, l’objectif de la démarche d’éducation à la citoyenneté passe par une sensibilisation au cadre de vie dans ce quartier.

Ensuite, en géographie et en histoire, une étude plus approfondie de ce quartier, son implantation, son historique, sa population développe des compétences, tant au niveau de la classe de 4ème qu’en 3ème. La notion de patrimoine est également exploitée.

La découverte des richesses architecturales, urbaines et paysagères du cadre de vie quotidien permet d’effectuer un travail d’art et d’architecture. Les élèves développent leur perception et leur curiosité. Ils apprennent à observer un bâtiment, à différencier le privé du public, à représenter le quartier sous différentes formes et, par la suite, à rêver le quartier.

De multiples activités mathématiques, autour des notions d’échelles, de proportionnalité, de courbes de niveau, sans oublier les activités de mesure, sont nécessaires à la bonne compréhension de ce qui est fait de manière concrète. Au niveau de la géométrie, l’étude de solides simples et de représentations en perspective contribue à la représentation mentale d’une part mais également au début de la représentation concrète, nécessaire à nos élèves, d’autre part.

Grâce à différents outils et activités adaptés, les élèves exploitent les plateaux techniques de découverte des champs professionnels. La signalétique, les bâtiments et les espaces verts sont ainsi fabriqués puis peints dans notre atelier "production industrielle". Le support de la maquette ainsi que la modélisation du terrain respectant les courbes de niveaux sont réalisés dans le cadre de la découverte du "champ habitat".


Ce projet constitue un travail mobilisant l’ensemble des élèves de SEGPA, pour une réalisation finale à long terme. L’intérêt ne réside d’ailleurs pas tant dans l’achèvement d’une réalisation que dans la construction progressive de celle-ci ; la plaçant en tant qu’objet de référence à construire, en parallèle avec des savoirs et des savoir-faire à mettre en place ainsi que d’une certaine culture à découvrir. Les acquis des élèves seront d’autant plus riches que la découverte sera pluridisciplinaire, liant de nombreuses disciplines de l’enseignement général aux différents champs professionnels.


Professionnellement, cela peut être un apport pour les jeunes, bien sur, pour les différentes raisons évoquées précédemment mais également pour la réflexion, la rigueur et la précision que requiert ce projet. Cela s'apparente tout à fait à ce qui est exigé dans le « monde du travail » avec par exemple une commande, un cahier des charges, de nombreux essais, des choix de matériaux, un délai pour la livraison finale... De la même manière, les élèves prennent conscience que l'efficacité de la répartition des tâches dans un travail tel que celui-ci, à long terme et impliquant de nombreuses actions différentes.


Comme dans tous les projets, certains élèves ont très vite adhéré à celui-ci, se montrant très motivés et impliqués. D'un autre coté, plusieurs élèves, en particulier ceux n'habitant pas Thionville, se sentent très éloignés de ce qui leur est demandé. De la même manière, nous avons pu remarqué que les garçons sont bien plus concernés que les filles par ce projet.

« Moi ce qui m'intéresse c'est de voir la destruction de la Tour de la Perdrix », nous explique Mathieu.


Hommage à la Tour de la Perdrix :


Hommage à la Tour de la Perdrix par le Collège La Milliaire

un film d'animation réalisé à partir des dessins des élèves de 4ème 5.

Les élèves ont imaginé la Tour de la Perdrix dans un autre contexte (ailleurs).



Et même un article dans le Républicain Lorrain

Voici l'article paru dans notre journal local.

Républicain Lorrain.jpg



Différentes étapes :

Traçage


Ponçage



Résultat final : à aller voir absolument à la Maison de Quartier, rue Saint-Hubert à THIONVILLE

Vous ne serez pas déçus du rendu de cette maquette. Retrouvez les différences avant et après la rénovation grâce à cette maquette plus de 3 mètres de long.

ENCORE FELICITATIONS A TOUS LES ELEVES QUI ONT PRIS PART AU PROJET






Remise officielle de la maquette à la mairie de THIONVILLE

Moment très important le 18 juin 2012 nous avons officiellement remis la maquette à la mairie de THIONVILLE.


Toute l'équipe ou presque...
Mme ROMANI et Angélique


Avant la rénovation
Après la rénovation
Remise officielle 18-06-2012 (1).jpg





Présentation de la maquette réalisée par des élèves du collège La Milliaire

Lundi 18 juin 2012, les élèves de classes de SEGPA du collège La Milliaire ont remis la maquette du quartier de la Côte des roses à la ville de Thionville. Ce projet, réalisé sur deux ans, a été mené en collaboration avec le service Urbanisme de la Ville de Thionville et le CAUE de la Moselle. La maquette présente l'évolution du quartier prévue par le projet de rénovation urbaine (ANRU).

Réalisation : Thomas Guedenet





Lieux d'exposition :

Il semble que la maquette soit amenée à beaucoup se déplacer. Pour le moment, allez la voir à la maison de quartier. Monsieur le Maire en a fait une brève présentation ce vendredi 22 juin 2012 :

Le maire et les habitants devant la maquette


Remise officielle 18-06-2012 (7).jpg
Remise officielle 18-06-2012 (8).jpg
Remise officielle 18-06-2012 (9).jpg




Plus d'informations sur la rénovation du quartier sur le site saisir le changement[1]